Connexion Espace candidat

J'ai déjà un espace candidat

 
Moteur de recherche d'offres d'emploi BRGM

Vous êtes ici :  Accueil  ›  Liste des offres  ›  Détail de l'offre

THESE DE DOCTORAT : Reconnaissance automatique des structures tectono-salifères H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Référence

2019-1344  

Description du poste

Métier

F09 Géologie - Expert·e scientifique

Intitulé du poste

THESE DE DOCTORAT : Reconnaissance automatique des structures tectono-salifères H/F

Contrat

Autre

Temps de travail

Temps complet

Description de la mission

Service géologique national, le BRGM est l'établissement public de référence dans les applications des Sciences de la Terre pour gérer les ressources et les risques du sol et du sous-sol (www.brgm.fr). Son action est orientée vers la recherche scientifique, l'appui aux politiques publiques et la coopération internationale. Le BRGM possède une très bonne expertise en gestion, traitement et représentation des données géologiques en France, en Europe et à l'international.
Le laboratoire des Fluides Complexes et leur Réservoirs de Pau est une unité mixte (UMR 5150) rattachée à l'UPPA, au CNRS et à TOTAL. Regroupant 90 personnes, il est un acteur notable sur l'étude des géo ressources fossiles, ce qui lui donne une coloration très marquée par les applications et lui permet d'avoir des équipes reconnues à l'international. Au sein du laboratoire, les chercheurs du département « Caractérisation des Réservoirs Géologiques » analysent des propriétés et des caractéristiques des systèmes réservoirs géologiques.
Le BRGM et le LFCR recherchent conjointement un doctorant pour contribuer au développement et à l'intégration des méthodes et outils de la science des données et de l'intelligence artificielle pour améliorer la modélisation prédictive des géo ressources.

Au cours de cette thèse, vous serez chargé·e de :

- compiler et structurer l'ensemble des données existantes permettant d'identifier les structures de la tectonique salifère ;
- définir un modèle prédictif à partir d'exemples constitués et d'en déduire la variable cible (ici type de structures géologiques) ;
- de développer/appliquer les algorithmes des méthodes de reconnaissance de forme automatique et ce sur un cas d'application sur un/des bassins affectés par les mécanismes de tectonique salifère.

Contexte

Les structures géologiques issues des mécanismes de la tectonique salifère, notamment au niveau des marges continentales passives, sont connues pour être de bon réservoir de ressources énergétiques. La difficulté est de reconnaitre ces structures qui composent le sous-sol. L'imagerie sismique permet par interprétation du signal de reconnaitre ces formes / structures. Cette étape nécessite toujours une interprétation d'un expert des structures géologiques. Cela conduit à des rendus très subjectifs et très variables. Récemment, de nouvelles méthodes informatiques d'apprentissage automatique (« machine learning » et en particulier sa branche « deep learning » pour l'analyse d'image) permettent d'extraire automatiquement les caractéristiques pertinentes sur de grandes quantités de données. Ces méthodes peuvent s'appliquer à des problèmes géoscientifiques et en particulier à la reconnaissance automatique de structures géologiques complexes à partir de variables descriptives pertinentes : par exemple des images géophysiques et des informations géologiques structurées (nature de roche, type de formation, éléments structuraux, …).

Profil

De formation master ou école d'ingénieur, le·la candidat·e recherché·e est un·e mathématicien·ne appliqué·e ou informaticien·ne avec une spécialisation en Science de la données présentant un fort intérêt pour la géologie ou les sciences d'observation ; soit un·e géologue ou géophysicien·ne de formation présentant un fort intérêt pour les approches numériques et l'interrogation de données géologiques/géophysiques.
Des compétences en programmation sont indispensables pour pouvoir mener à bien les développements numériques attendus. Des connaissances sur les données géologiques et géophysiques permettant de caractériser les structures géologiques sont attendues. Le gout pour la géologie de terrain/observation de terrain sera aussi apprécié ainsi qu'une bonne capacité de synthèse et d'écriture.

Spécificité du poste

Laboratoires d'accueil :
- Fluides Complexes et leur Réservoirs (UMR CNRS 5150) –
- BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin, BP 3600945060 Orléans Cedex 2 France

Ce projet de thèse s'inscrit dans le cadre de l'accord cadre E2S-UPPA / BRGM.

Le travail du doctorant se déroulera dans la Direction des Infrastructure et Services Numériques (DISN) du BRGM à Orléans et au Laboratoire des Fluides Complexes et leur Réservoirs à Pau. L'école doctorale d'inscription est intitulée ED 211, Sciences Exactes et Applications et dépend de l'Université de Pau et des Pays de l'Ardour (UPPA).

Le poste est à pourvoir à partir du 1er Octobre 2019.
Le dossier de candidature est à adresser avant le 31 mai 2019. Il doit contenir les informations suivantes :
- CV synthétique, avec notamment la situation professionnelle actuelle et les diplômes obtenus
- Lettre de motivation montrant l'adaptation du profil du candidat au sujet proposé.
- Cursus scolaire et relevés des notes.
- Sujet de stage de recherche et lettre d'appréciation des encadrants.
- Niveau d'anglais.

A compétences égales, tous nos postes sont ouverts aux personnes en situation de handicap

Pour plus d'information sur l'offre : c.loiselet@brgm.fr

Localisation du poste

Localisation du poste

France, Centre-Val de Loire, Loiret (45)

Ville

Orléans