Connexion Espace candidat

J'ai déjà un espace candidat

 
Moteur de recherche d'offres d'emploi BRGM

Vous êtes ici :  Accueil  ›  Liste des offres  ›  Détail de l'offre

Chercheur·euse doctorant·e en Biogéochimie H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Référence

2021-1703  

Description du poste

Métier

F08 Géochimie - Ingénieur·e

Intitulé du poste

Chercheur·euse doctorant·e en Biogéochimie H/F

Contrat

CDD

Temps de travail

Temps complet

Durée du contrat

36 Mois

Description de la mission

Votre activité se partagera entre une présence au BRGM (Orléans) et à l'IPGP (Paris), qui sera votre employeur. Au BRGM, vous serez accueilli·e par la Direction Eau, Environnement, Procédés et Analyses (DEPA).

Vous intégrerez l'unité Géomicrobiologie et Monitoring Environnemental (GME), composée de microbiologistes et géochimistes. Elle intervient dans l'étude des processus microbiens associés aux différents compartiments de la géosphère. Pour réaliser votre doctorat, vous serez encadré·e par
Fabienne Battaglia-Brunet (HDR), chercheur en géomicrobiologie et Stéphane Vaxelaire, ingénieur au Département Prévention et Sécurité Minière (DPSM), Unités Territoriale Après-Mine (UTAM) Centre-Ouest.
La Thèse sera en collaboration avec l'Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) pour sa direction et son encadrement. Le directeur de thèse est Eric van Hullebusch, Professeur à l'IPGP.

La répartition des tâches entre les deux partenaires est prévue comme suit : la géomicrobiologie sera réalisée au BRGM, et la géochimie à l'IPGP.

Les équipements expérimentaux disponibles au BRGM Orléans sont le laboratoire de microbiologie/biologie moléculaire, et les équipements de types colonnes instrumentées (PIVOTS/PRIME).

L'IPGP met à disposition de ses chercheurs une plateforme analytique multi échelle permettant d'effectuer des analyses d'échantillons liquides et solides (http://www.ipgp.fr/fr/plateforme-pari). En plus d'un parc analytique très complet, l'IPGP met à disposition des laboratoires permettant de faire des études de la chimie de l'eau et également la possibilité de développer des cultures microbiennes pour le traitement de l'eau.

Le travail de thèse proposé s'inscrit dans un contexte de l'optimisation du fonctionnement des lagunes de traitement d'eaux de mines.
Les enjeux associés à ce sujet de thèse sont liés à la mission du DPSM qui a en charge la gestion et la surveillance de stations de traitements des eaux passives dont une partie du traitement est assuré par des lagunes plantées de roseaux. Ces lagunes ont des conditions de fonctionnement variées (temps de séjour, configuration, surface, charge en polluant, etc.). Ces lagunes pourront servir de sites d'observation pour les travaux de thèse.

La problématique technique de la thèse est liée à l'élucidation des facteurs limitant l'efficacité des bassins d'aération/décantation et des lagunes plantées, traitant les eaux de mines, à éliminer le manganèse, métal de transition présentant de multiples états d'oxydation.

Les questions de recherche proposées sont les suivantes : (1) quels sont les différents processus chimiques et biologiques contribuant à éliminer le manganèse dans les stations de traitement de eaux d'exhaure de mine, en conditions réelles, et quelle est leur importance relative ? (2) quels sont les facteurs limitant les cinétiques de ces différents processus abiotiques et biotiques, ou susceptibles d'induire une variabilité de la vitesse d'oxydation ?

Contexte

L'objectif de la présente thèse sera d'élucider ces différentes questions techniques et scientifiques à travers des analyses de données antérieures, des caractérisations géochimiques, minéralogiques et microbiologiques sur différents sites, et des expériences de laboratoire en conditions contrôlées.
Pour y répondre, vous mènerez des recherches suivant la méthodologie suivante
- Analyse des données historiques sur les lagunes de traitement des eaux de mine gérées par le DPSM.
- Campagnes de mesures sur les stations pour la détermination de paramètres manquants (spéciations Fe en solution et solides avec MEB/EDS, spectroscopie d'absorption X, détermination de diversités bactériennes et fongiques).
- Expériences sur colonnes : Afin de quantifier spécifiquement les cinétiques de précipitation/dissolution, dans le but d'obtenir des lois cinétiques de réduction (et idéalement une détermination des produits de réaction pour à la fois pouvoir anticiper la stabilité à moyen terme et vérifier la cohérence avec l'insitut), avec variations de paramètres tels que Fe/Mn en entrée, apport de substrat organique de composition proche de celle apportée par les plantes in-situ (mélange de molécules composant les exsudats racinaires, infusions de végétaux prélevés sur site)
- Suivi des paramètres biologiques (au BRGM), géochimiques et minéralogiques (à l'IPGP)
Par ailleurs, vous aurez en charge la diffusion et la valorisation des résultats auprès des différents partenaires.

Profil

La personne recrutée devra avoir de solides connaissances en géochimie et/ou minéralogie, et une forte motivation pour la recherche. Des connaissances en microbiologie/biologie sont un atout. De bonnes compétences en anglais (écrit/oral) ainsi qu'une bonne capacité de communication avec une diversité de partenaires sont essentielles.

Vous êtes titulaire d'un diplôme Bac+5 (master ou ingénieur) en géochimie ou sciences de l'environnement.

Spécificité du poste

Ce poste implique des déplacements en France pour la visite et les prélèvements sur les sites des lagunes de DPSM (environ 3 missions la première année du projet), ainsi que des participations à au moins un congrès international (en fonction de l'évolution de la situation sanitaire).

Pour postuler, envoyez-nous jusqu'au 10/03/2021 via notre site emploi :

-Votre candidature : CV actualisé et lettre de motivation
-1 à 2 lettres de référence
-Relevés de note de Licence, Master 1 et 1er semestre du Master 2

Sachez que tous nos postes sont ouverts aux personnes en situation de handicap. Nous étudierons votre dossier de recrutement dès la fin de diffusion prévue.
Si votre candidature est retenue, nous vous contacterons pour des entretiens de recrutement organisés sur une journée. Vous échangerez avec la direction recruteuse, la direction RH et une direction transverse et ferez une présentation orale d'un sujet que vous avez mené pendant vos études.

Pour plus d'informations : contacter Fabienne Battaglia-Brunet, e.mail f.battaglia@brgm.fr, tel : 06.12.72.27.19

Localisation du poste

Localisation du poste

France, Centre-Val de Loire, Loiret (45)

Ville

Orléans